ALIMENTATION

L’alimentation carnée pour le furet : bonne ou mauvaise idée ?

Il est tentant de vouloir nourrir son furet de façon ”naturelle”, c’est-à-dire en privilégiant la viande fraîche plutôt que les croquettes ou aliments en boîte. Mais cet animal a des besoins énergétiques très élevés, et doit prendre environ 10 petits repas par jour. L’alimentation dite ”carnée” présente de nombreux inconvénients. Tout d’abord, il est difficile d’établir des rations équilibrées, car la viande seule contient trop de calcium, favorisant les problèmes rénaux. Ensuite, il est impossible de donner de la nourriture fraîche 10 fois par jour ! De la viande distribuée seulement 1 ou 2 fois par jour provoque de l’hypoglycémie, et des grosses quantités de viande restant dans la gamelle toute la journée finissent pas être impropres à la consommation.

banniere h zooplus

Les risques sanitaires existent aussi : listériose, salmonellose, perforations ou occlusions intestinales (os et plumes de volaille). La plupart des vétérinaires recommandent de nourrir le furet avec un aliment industriel de bonne qualité (boîtes ou croquettes), uniquement destiné à son espèce, et dont l’ingrédient principal est la viande (volaille) et non le poisson, les céréales ou les ”sous-produits”.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis