A LA UNE

Coronavirus : vos NAC pendant la période de crise – conseils et idées

Rappel :
LES ANIMAUX DOMESTIQUES NE TRANSMETTENT PAS LE CORONAVIRUS COVID19 !


Les humains ne sont pas les seuls à être impactés par la crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus (Covid19). Voici quelques conseils et idées pour bien vous occuper de vos NAC pendant la période de confinement et les semaines qui suivront.


PRENEZ DES PRÉCAUTIONS

Stockez comme un hamster

En raison des restrictions de déplacement, des éventuelles fermetures d’animaleries et ruptures de stock, il est judicieux d’essayer d’avoir un maximum de réserves pour vos animaux : litière, nourriture, foin… Certaines animaleries en ligne comme Wanimo ou Zooplus continuent de livrer à domicile, alors n’hésitez pas à faire de grosses emplettes, on ne sait jamais…

Renseignez-vous auprès des vétérinaires

Certaines cliniques vétérinaires sont fermées, d’autres fonctionnent avec un effectif limité. Renseignez-vous afin de savoir ce qu’il en est au cas où vous devriez emmener votre NAC voir un spécialiste. Renseignez-vous très régulièrement, car la situation peut changer d’un jour à l’autre. Et gardez en tête que vous ne pourrez y aller que pour une urgence vitale. Pour ce qui est des vaccins (rage et maladie de Carré pour les furets, myxomatose et VHD pour les lapins), les injections et rappels seront probablement reportés.

Prévoyez une trousse de secours

Votre NAC a un petit bobo ? Si le vétérinaire ne peut pas vous recevoir, il vaut mieux avoir une trousse de secours complète à disposition. Tenez-vous prêt à faire face à une urgence. Vous pouvez vous référer à l’article sur les premiers secours.

Plantez des végétaux comestibles

Si vous avez la chance d’avoir un jardin, pourquoi ne pas commencer à planter des fruits, légumes ou herbes aromatiques pour vos petits herbivores ? Cela peut s’avérer utile si les étals du marché sont pris d’assault.

Passez à la litière textile

Il peut arriver que les ruptures de stock de litières soient fréquentes. Si vous avez des cochons d’Inde, rats ou lapins, pourquoi ne pas utiliser des fonds de cage textile réutilisables (lavables) ? Ainsi, pas de problème de stock ! Le système privilégié par les NACquistes est la combinaison litière en polaire + serviettes absorbantes.

PASSEZ PLUS DE TEMPS AVEC EUX

Passez du temps à mieux les apprivoiser

Comme vous l’aurez sans doute remarqué, on peut lier de véritables liens d’affection avec les NAC. Alors si vous avez un peu plus de temps en raison du confinement, pourquoi ne pas le passer en compagnie de vos petits protégés ? Non seulement pour avoir de la compagnie, mais aussi pour vous rapprocher d’eux. Il existe de nombreuses « techniques » pour apprivoiser un rongeur ou lapin.

Jouez avec eux

Certains NAC comme les lapins et les furets adorent jouer. Alors avec le confinement c’est l’occasion d’amuser vos petits compagnons ! Il existe des jeux d’intelligence pour furets, ainsi que des jouets pour lapins. Les possibilités sont multiples !

Faites les sortir en toute sécurité

Vous ne pouvez pas sortir de chez vous… En revanche, vos petits rongeurs et furets ont le droit de sortir de leur cage ! (Le lapin étant un cas particulier, parce qu’il ne doit pas vivre en cage). Les sorties sont indispensables au bien-être de vos NAC. Assurez-vous que votre intérieur est sécurisé (attention aux cables électriques, plantes toxiques, produits chimiques, etc) et que votre jardin est bien clôturé.

FAITES DES CHOSES POUR EUX

Cuisinez des friandises

Pas besoin d’acheter des friandises pour vos rats, souris ou hamsters, vous pouvez les cuisiner vous-même ! Voici par exemple comment faire des drops et des chips de pomme.

Fabriquez un « parc d’attraction »

L’enrichissement du milieu est donc très important pour les petits rongeurs. Alors pourquoi ne pas aller encore plus loin en offrant un vrai parc d’attraction pour vos rongeurs, pour se dégourdir les pattes et explorer à loisir !

Enrichissez leur milieu

Les NAC aussi peuvent ressentir de l’ennui quand ils sont confinés… A l’état naturel, leur environnement n’est pas monotone et les animaux sont sans arrêt confrontés à de nouveaux challenges : rechercher de la nourriture ou des partenaires, élargir ou défendre un territoire, fabriquer des nids, bouger au rythme des saisons, résoudre des problèmes divers… En captivité, il est important d’offrir de nombreuses sources de stimulation aux petits animaux. Vous pouvez le faire en changeant les objets de place, en offrant de nouveaux accessoires, en cachant de la nourriture… Vous retrouverez tous les conseils dans l’article sur l’enrichissement du milieu.

Par Marie-Sophie Germain.
Photo : exoticvetclinic.com


Rejoignez le groupe Facebook !