GERBILLE DE SHAW

LA GERBILLE DE SHAW

Très semblable à la gerbille de Mongolie, la Shawi séduit de plus en plus d’amoureux des rongeurs. Portrait de cette « grande gerbille » très attachante.

Carte d’identité

Nom commun : Gerbille de Shaw ou shawi
Nom scientifique : Meriones shawi
Origine : déserts du Maroc et d’Egypte
Poids : environ 160 g pour le mâle et 130 g pour la femelle
Longévité : en moyenne 5 ans
Régime alimentaire : principalement granivore
Mode de vie : nocturne
Mode de vie sociale : solitaire, toutefois il arrive que des individus parviennent à s’entendre
Particularité : très docile, propre

Meriones shawi (photo : Fanny Van Rysselberghe)

Origines et Mode de vie

La « mérione Shawi » se décompose en deux sous-espèces : M. shawi grandis et M. shawi isis. La première, M. shawi grandis est originaire du Maroc. Cette sous-espèce est plus massive et plus sombre que la M. shawi isis qui est originaire d’Egypte. Hormis ces différences phénotypiques et de lieux de vie, les shawi ont le même caractère.

Alimentation

Le régime alimentaire doit être composé de graines, de végétaux et d’insectes. Les taux sont semblables aux besoins des gerbilles de Mongolie : aux alentours de 16% de protéines et 5% de matières grasses.

Meriones shawi (photo : Fanny Van Rysselberghe)

On notera une légère différence quant à l’apport de protéines animales dans leur alimentation, ce dernier doit être plus important que pour les gerbilles de Mongolie. Votre shawi appréciera d’avantage un insecte vivant comme une sauterelle, qu’un vers de farine déshydraté. Vous pouvez vous-même élever des insectes pour votre gerbille.

Du frais peut être donné 1 à 2 fois dans la semaine. Attention aux fruits, qui sont à limiter, car ils sont très riches en glucides. Vous trouverez plus d’informations dans cet article.

Le foin leur sera très utile pour leur apporter des fibres et faciliter la digestion.

Habitat

Les besoins de la shawi sont assez simples et très semblables à ceux des gerbilles de Mongolie : épaisse couche de litière de chanvre ou de lin.

Un habitat de 100 x 50 cm est le minimum pour une shawi. Sans oublier des sorties dans un espace sécurisé !

Prévoyez aussi la présence de cachettes et d’éléments à escalader pour offrir un poste d’observation. N’hésitez pas à lui proposer des emballages cartons alimentaires et des serviettes en papier sans encre afin que votre shawi puisse se construire un nid digne de ce nom.

Tout comme pour la gerbille de Mongolie, la shawi a besoin de terre à bain pour entretenir son poil.

Meriones shawi isis (photo : Fanny Van Rysselberghe)

Comportement

Les shawi préfèrent la vie en solitaire, elles peuvent se montrer très violentes entre elles. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de ne pas les faire vivre en groupe. Toutefois, il arrive que certains individus vivent en harmonie.

Bien que nocturnes, les shawi aiment avoir un peu d’activité autour d’elles. En plaçant leur habitat dans une pièce vivante de la maison, votre shawi n’en sera que plus épanouie. Toutefois attention de ne pas la réveiller en dehors de ses heures de sortie !

Les shawi sont plus calmes et plus posées que leurs voisines de Mongolie. Elles apprécient les instants câlins et restent volontiers dans la main. Certaines vont même jusqu’à se blottir dans le cou pour faire une petite sieste au chaud.

Meriones shawi isis(photo : Fanny Van Rysselberghe)

En tant qu’animaux de compagnie, les shawi sont exemplaires : propres, facile d’entretien, intéressantes à observer, non mordeuses et très dociles. Des liens très forts peuvent se tisser avec leur humain !
« L’expérience shawi » est une expérience que je vous souhaite de vivre. Ces boules de poils sont extrêmement attachantes et les séances de câlins sont de véritables instants de bonheur.

Par Fanny Van Rysselberghe