COCHON D’INDE

LE COCHON D’INDE :
Le plus câlin de tous les rongeurs

Pacifique, jovial et confiant, il ne mord pas et apprécie par dessus-tout les contacts avec son maître : le cochon d’Inde est le compagnon idéal !

Lire aussi :
tous les articles sur les COCHONS D’INDE !

CARTE D’IDENTITÉ
Nom commun : Cochon d’Inde, ou Cobaye
Nom latin : Cavia porcellus
Origine : Amérique du Sud
Taille-Poids : 700 à 1200 g
Longévité :  4 à 8 ans
Régime alimentaire : herbivore strict
Mode de vie sociale : grégaire (en groupe)
Maturité sexuelle : ~ 4 semaines
Âge idéal de mise à la reproduction : de 4-6 mois à 7-8 mois pour les femelles, jusqu’à 3 ans pour les mâles.
Gestation : 60 à 71 jours
Nombre de petits : 1 à 6
Nb de portées par an : 4 à 5 (ne pas dépasser 2)
Âge au sevrage : 3 semaines pour les mâles, 4 à 6 semaines pour les femelles.
Cage : 1 m de long pou un individu, avec un abri.
Particularités : a besoin de vitamine C tous les jours, sensible aux problèmes digestifs et aux malocclusions dentaires, ne supporte pas la solitude.

wanimo 900

Le cochon d’Inde (ou cobaye) est un sympathique rongeur qui aime la vie en communauté et ne supporte pas la solitude. Il doit donc vivre en groupe ou en couple pour une vie sociale épanouissante. Un cobaye qui vit en solo dépérit rapidement, à moins que son maître lui consacre énormément de temps. Câlins et “conversations” obligatoires” !

C’est que le cobaye est un bavard : avec ses congénères comme avec son maître, il communique en permanence à l’aide d’une dizaine de sons différents ! Cela va du gloussement au roucoulement en passant par le sifflement lorsqu’il réclame de la nourriture, un son exclusivement réservé aux humains ! Le cobaye n’a pas son pareil pour signifier qu’il a un petit creux, surtout lorsqu’il entend le bruit de l’ouverture du bac à légumes du frigo !

Quand il est bien apprivoisé, le cochon d’Inde répond même à l’appel de son nom et on peut établir avec lui une inoubliable relation affective basée sur l’échange et la tendresse. C’est un animal très doux, qui n’est pas du tout agressif et qui a besoin de beaucoup de contacts physiques.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses races de cochons d’Inde qui se distinguent selon les couleurs, le type de poil et le dessin ou la répartition des couleurs. Selon certains éleveurs, le cobaye à rosettes (Abyssinien ou Abyssin) serait plus vif et moins tranquille que le classique cobaye à poils courts, et les Teddy seraient plus dociles. Cela dit, tout dépend de chaque individu !

En ce qui concerne l’alimentation, le cobaye est un “brouteur” qui doit disposer de nourriture riche en fibres en permanence car il stocke ses réserves non pas dans son nid, comme le hamster par exemple, mais dans son tissu adipeux. Attention à l’obésité ! C’est un herbivore strict au système digestif très sensible et au papilles gustatives très développées. Dès le plus jeune âge, il montre vite ses préférences ! C’est pourquoi il faut lui offrir une nourriture très variée quand il est jeune pour éviter qu’il ne se fixe sur un seul type de nourriture. Attention : comme le cobaye a des préférences particulières, tout changement brusque de l’alimentation peut avoir des conséquences fatales s’il refuse de manger !

Pour ce qui est de la reproduction, le cobaye n’a rien a envier au lapin… Les portées –  2 à 4 par an – peuvent compter jusqu’à 6 petits ! A la naissance, les bébés sont des répliques des adultes en miniature : ils ont les yeux ouverts, tous leurs poils, griffes et dents. Ils sommencent à manger de la nourriture solide dès l’âge de 2 jours et sont sevrés 3 semaines plus tard environ. Cette précocité implique en fait une gestation très longue pour un rongeur : entre 60 et 70 jours ! Mais sa reproduction n’est pas à prendre à la légère car elle est dangereuse pour la femelle.

Côté santé, le cobaye est très sensible à la carence en vitamine C (scorbut). Comme les humains, il ne possède pas l’enzyme lui permettant de fabriquer cette vitamine, aussi appelée acide ascorbique, qu’il faut donc lui donner tous les jours : 20 mg par “kilo de cochon d’Inde”. Il existe dans le commerce des produits spéciaux ou des granulés complets enrichis en vitamine C. Attention car elle se dégrade facilement à l’air et à la lumière.

ALIMENTATION QUOTIDIENNE
40 g d’aliment complet spécial cobayes enrichi en vitamine C. Pas de “mélange” car le cobaye trie les graines et ne mange que les plus caloriques.
100 g environ de fruits ou légumes frais : concombre,  endives, persil, tomate, carottes, pomme, poire… lavés, séchés et distribués à température ambiante.
Foin frais à volonté, aliment de base dont le cobaye a besoin quotidiennement pour maintenir son transit digestif et user ses dents qui poussent en permanence.
20 mg de vitamine C / kg / jour (3 fois plus pour les femelles gestantes et allaitantes), à donner directement dans la bouche à l’aide d’une seringue sans aiguille, ou avec de la nourriture riche en vitamine C.
– Eau fraîche à volonté.
– A proscrire : pomme de terre, laitue, chou. Pas de persil pour les femelles gestantes ou allaitantes.

Pour en savoir plus :
PassionCobaye.Com, le site de référence sur le cochon d’Inde

MAÎTRE IDÉAL
Pour être heureux, le cochon d’Inde a besoin d’un maître disponible qui communique et interagit avec lui, lui offre des sorties et des contacts physiques (caresses, câlins, siestes sur les genoux ou dans les bras…) tous les jours. En tant qu’animal grégaire, il a un grand besoin de se sentir entouré et en sécurité. La vie au sein d’un couple ou d’une famille calme et attentionné est donc idéale, surtout si la cage est placée dans une pièce où le cobaye peut “participer” à la vie de la communauté (salon, par exemple). La personne qui s’en occupe ne doit pas être un enfant, car le cobaye est un animal sensible et peureux qui ne supporte pas le bruit, les cris et les manipulations brutales ou intempestives. Il ne faut pas oublier que contrairement à d’autres rongeurs, il ne mord que très rarement et ne se défend pas : la douceur est donc de règle !

Par Marie-Sophie Germain,
pour Le Magazine Millions d’Amis