OCTODON

L’OCTODON :
Un tendre acrobate

Il ressemble à une grosse gerbille mais s’apparente au cochon d’Inde… Qui est l’octodon, ce rongeur qui suscite encore beaucoup de curiosité ?

Lire aussi :
tous les articles sur les OCTODONS

CARTE D’IDENTITÉ
Nom commun : octodon, dègue du Chili
Nom latin : Octodon degu
Origine : Chili
Taille-Poids : 200-300g
Longévité : 7 à 8 ans parfois jusque 15 ans
Régime alimentaire : herbivore strict
Mode de vie sociale : en communauté
Maturité sexuelle : 4 à 6 mois pour le mâle, 2 à 3 mois jours pour la femelle
Âge idéal de mise à la reproduction : 5 mois
Gestation : 87-93 jours
Nombre de petits : 1-12 (en moyenne 5)
Nb de portées par an : 2, parfois 3 (ne jamais dépasser 2)
Âge au sevrage : 4-6 semaines
Cage : grande cage haute (pour chinchilla/furet ou volière) avec abris, nombreux accessoires de jeu et récipient pour les bains de sable.
Particularités : prédisposés au diabète et à l’obésité, nidifuge, a besoin de bains de sable

L’octodon n’est pas une gerbille géante, comme il est dit parfois dans les animaleries ! On l’appelle aussi “dègue”, en rapport avec le nom latin de son espèce, degu. C’est un charmant rongeur originaire des régions montagneuses du Chili, cousin du cobaye et du chinchilla. Et c’est un NAC qui a tout pour plaire : il est original, intelligent, curieux, sociable, actif et facile à apprivoiser. Il ne faut pourtant pas le mettre entre toutes les mains car il requiert des soins spécifiques !

banniere h zooplus

L’octodon est un animal social qui n’est heureux qu’en communauté. Dans la nature il vit en petit clans formés d’un ou deux mâles et de trois à cinq femelles, pour composer des colonies pouvant compter jusqu’à 100 individus ! En captivité il ne peut absolument pas vivre seul. C’est un animal très actif et qui s’ennuie vite. Il se sent bien dans une grande cage haute (cage pour chinchilla/furet ou volière), avec des étages et de nombreux accessoires de jeux : roues, échelles, ponts, cordes, branchages, abris, tunnels… Il faut choisir une roue pleine – sans barreaux – pour éviter que l’octodon se coince la queue ! Son diamètre doit être de 20 cm minimum sinon le rongeur risque d’avoir des problèmes de dos.

L’octodon aussi avoir la possibilité de sortir de sa cage tous les jours pendant au moins deux heures, faute de quoi il ronge les barreaux pour faire comprendre qu’il a besoin d’exercice ! C’est un rongeur diurne, qui est beaucoup plus actif en matinée et en fin d’après-midi. C’est aussi un animal bavard – comme le cobaye et le chinchilla – puisqu’il communique à l’aide d’un répertoire de plusieurs sons : cri aigu, grognement, gloussement…

En ce qui concerne l’alimentation, il faut savoir que l’octodon est prédisposé  à l’obésité et au diabète, avec risque de cataracte. La nourriture doit être donc très pauvre en graisses et en sucres. Surtout pas de friandises, de graines de tournesol et de cacahouètes ! Il faut donc choisir un aliment complet spécial octodon, qui se présente sous la forme de granulés tous identiques pour que l’octodon ne puisse pas trier. S’il a un mélange de graines, il ne mange que les plus caloriques, ce qui a des conséquences dramatiques sur sa santé !

Comme le chinchilla, l’octodon a besoin de prendre des bains de sable pour pouvoir dégraisser son pelage. Un récipient haut rempli de “terre à bain” pour chinchilla est l’idéal pour éviter les projections partout autour de la cage ! Le sable doit être tamisé tous les jours et changé plusieurs fois par semaine. Et pas de panique si ses dents sont jaunes : ce n’est pas un problème d’hygiène, c’est la couleur normale des dents chez les octodons !

Côté reproduction, les bébés sont nidifuges, comme ceux des cobayes : ils naissent entièrement formés, comme des adultes en miniature, avec tous leurs poils, griffes, dents et les yeux ouverts.

ALIMENTATION QUOTIDIENNE
– 25 g d’aliment complet spécial pour octodon. Pas de mélange de graines pour éviter qu’il trie et ne mange que les plus caloriques ! La nourriture doit être scrupuleusement rationnée pour limiter tout risque d’obésité.
Foin frais à volonté, aliment de base dont le cobaye a besoin quotidiennement pour maintenir son transit intestinal et user ses dents qui poussent en permanence.
Un tout petit morceau de légume : persil, endive, carotte, poivron… Les morceaux de fruits doivent être donnés très rarement car ils contiennent du sucre.
Eau fraîche à volonté
– A proscrire : friandises, sucreries, fruits riches en sucre, graines de tournesol, cacahouètes, aliments riches en graisse, pomme de terre, chou, aliments impropres à la consommation…

LE MAÎTRE IDÉAL
L’octodon est déconseillé aux jeunes enfants : c’est un rongeur très rapide et qui grimpe sur vous avec ses petites griffres bien aiguisées… Sa queue est aussi très fragile (il ne faut jamais l’attraper par la queue) et il arrive qu’il morde jusqu’au sang ! Ce rongeur est donc recommandé aux adolescents ou adultes qui sauront le manipuler et lui consacrer énormément de temps et de place : sa cage prend beaucoup de place, et il a besoin de sortir plusieurs heures par jour ! Le maître idéal doit aussi être très ferme en ce qui concerne le rationnement de  l’alimentation et ne pas céder aux caprices de son octodon qui réclame des friandises… Le maître idéal doit aussi comprendre que l’octodon n’est pas un animal que l’on peut câliner.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis