Archives d’Auteur

Douchka Brouet

Passionnée d'animaux depuis ma toute petite enfance, j'ai suivi un parcours universitaire avant de faire une formation au métier de soigneur animalier.
J'ai écrit des articles consacrés aux NAC pendant 3 ans pour le magazine national MINIZOO, en parallèle de mes études. Après avoir travaillé en parc zoologiques, centres de sauvegarde, en animalerie et en clinique vétérinaire, j'ai fait le choix de retourner à mon amour de jeunesse: les Mustélidés.
Aujourd'hui, je me consacre pleinement à mon petit élevage familial de furets, tout en écrivant des articles pour le webzine NAC Magazine.

Le Furet est-il fait pour vous ?

le furet a toutes les caractéristiques requises pour faire craquer un être humain normalement constitué ! Pourtant, cette petite bête ne convient pas à tout le monde… Son adoption doit être un acte mûrement réfléchi. NAC Magazine vous aide à déterminer si le furet est un animal de compagnie susceptible de vous convenir.

La reproduction du furet : enjeux et problématiques

Tandis que le retour des beaux jours s’annonce lentement mais sûrement, de nombreux particuliers sont surpris de découvrir que leur furette présente déjà des signes de chaleurs. La tentation est alors grande pour certains d’entre eux : « et si je faisais une portée ? » Pourtant, cette décision qui paraît très anodine ne doit jamais être prise à la légère.

Comment bien m’occuper de mon combattant ?

Petit, coloré, original et considéré comme facile d’entretien, le combattant ou betta (Betta splendens) est bien souvent le premier poisson des aquariophiles débutants. Même si son faible coût incite à l’achat compulsif, il vaut mieux bien se renseigner avant d’accueillir cette petite bête à écailles. NAC Magazine vous explique comment prendre soin de ce joli poisson asiatique.

L’insulinome : le diabète du furet

Si la maladie surrénalienne est aujourd’hui une des principales causes de mortalité du furet, elle partage ce macabre podium avec une autre maladie grave, encore trop méconnue du grand public : l’insulinome. NAC Magazine vous en dit plus sur cette maladie et sur la façon de l’éviter.

Stérilisation du furet : implant ou chirurgie ?

La stérilisation est la seule façon de garantir la survie des furettes non destinées à reproduire. Dans le cas des furets mâles, elle permet également de ne pas passer 4 à 6 mois par an avec un animal sentant fortement le Reblochon ! Deux options s’offrent aux « parents » de furets : l’implant hormonal ou la chirurgie. Quelle option choisir ?

La maladie surrénalienne du furet

Longtemps méconnue et sous-diagnostiquée, la maladie surrénalienne est aujourd’hui une des principales causes de mortalité du furet. Pourtant, quelques précautions permettent de limiter le risque d’apparition de la maladie. NAC Magazine vous en dit un peu plus sur ce trouble hormonal qui touche malheureusement de nombreux furets.

Le top 10 des idées reçues sur le Furet

Malgré une présence de plus en plus importante dans les foyers français, le furet reste victime de nombreuses idées reçues. Si certaines ont tout de même un fond de vérité, la plupart sont simplement un héritage des croyances de nos ancêtres concernant les Mustélidés en général. NAC Magazine vous aide à démêler le vrai du faux !

Ma furette doit-elle avoir des bébés ?

Une furette non stérilisée et qui reste longtemps en chaleurs sans s’accoupler finit par développer une maladie mortelle. Mais la faire reproduire est loin d’être la solution, et ne la rendra pas non plus « heureuse » ! NAC magazine fait le point sur ce sujet, entre idées reçues et anthropomorphisme.

Comment bien nourrir ma moufette rayée ?

Ça y est, vous avez décidé d’adopter une moufette rayée (Mephitis mephitis) ! Vous vous êtes renseigné(e) sur toutes les contraintes, vous avez contacté votre DDPP et même réalisé les travaux pour un enclos extérieur ! Reste une question fondamentale : en l’absence d’aliments industriels spécialement formulés, comment nourrir au mieux votre futur compagnon ?

Les Mustélidés de France

Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter la famille des Mustélidés, à laquelle appartiennent nos furets de compagnie. Aujourd’hui, NAC Magazine vous invite à découvrir d’un peu plus près les espèces de Mustélidés présentes en France, afin que ces animaux n’aient plus de secret pour vous !

Vison américain : que dit la loi ?

Une tête de loutre, de petites pattes palmées, un pelage brillant et soyeux… Le vison américain, un cousin du furet, a tout pour séduire les amateurs de NAC ! Pourtant, sa détention n’est pas à la portée du premier venu. En effet, la réglementation concernant cet animal est particulièrement stricte.

Qui sont les cousins du furet ?

Si la famille du chien (les Canidés) est plutôt bien connue du grand public, grâce aux célèbres renards, loups et autres fennecs, il faut bien reconnaître que c’est moins le cas de la famille du furet. Et pourtant, notre petit carnivore masqué a une multitude de cousins aux quatre coins du monde, tous rassemblés sous le nom de Mustélidés !

À la découverte de la moufette rayée

En France, depuis une dizaine d’années, on peut parfois apercevoir un drôle d’animal rayé de noir et de blanc qui se balade en harnais aux côtés de son humain…Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’un putois, mais d’une moufette rayée !
NAC Magazine vous invite à découvrir cette petite bête méconnue et pourtant si attachante !

Furets géants : attention, fragile !

Depuis quelques années, la mode est aux furets de plus en plus grands, bien éloignés des anciens furets de chasse de nos grands-parents ! Certains sujets sont impressionnants, avec un poids pouvant atteindre 4 kg pour un mâle et plus de 2 kg pour une femelle ! Malheureusement, ces furets XXL sont loin d’être des compagnons idéaux.

Furet : pensez à le vacciner !

S’il est plutôt courant de vacciner son chien ou son chat, le réflexe n’est pas forcément acquis en ce qui concerne les NAC. Pourtant, eux aussi doivent être protégés contre certaines maladies potentiellement mortelles. Chez le furet, deux vaccins sont fortement recommandés voire indispensables : celui contre la maladie de Carré et celui contre la rage.