COUSINS SAUVAGES

Qui sont les cousins du furet ?

Si la famille du chien (les Canidés) est plutôt bien connue du grand public, grâce aux célèbres renards, loups et autres fennecs, il faut bien reconnaître que c’est moins le cas de la famille du furet. Et pourtant, notre petit carnivore masqué a une multitude de cousins aux quatre coins du monde, tous rassemblés sous le nom de Mustélidés !

Les Mustélidés doivent leur nom au mot latin mustela, qui signifie à l’origine « chasseur de souris » – à raison, car cette famille de l’ordre des Carnivores compte un nombre très important d’espèces spécialisées dans la chasse aux rongeurs, notamment la minuscule mais très efficace belette d’Europe (Mustela nivalis).

Avec presque 60 espèces réparties à travers le monde, il s’agit de la plus grande famille de mammifères carnivores au monde ! On y croise des animaux aussi différents en taille et en aspect que la gracieuse hermine d’Europe (Mustela erminea), l’impressionnant glouton (Gulo gulo) ou encore la très colorée martre du Japon (Martes melampus) ; preuve que cette famille a su parfaitement s’adapter à une grande variété d’environnements.

Leur point commun : à l’exception de la loutre de mer (Enhydra lutris), tous possèdent des glandes situées de chaque côté de l’anus (sacs anaux), dont les sécrétions odorantes leurs servent à la fois pour la communication olfactive et pour repousser les prédateurs. Toutes les personnes vivant avec un furet auront au moins une fois la joie d’expérimenter l’efficacité de ces glandes, d’autant que leur ablation a heureusement été interdite en France en 2004.

En France, on compte 8 espèces de Mustélidés naturellement présentes :

  • la belette européenne (Mustela nivalis)
  • l’hermine (Mustela erminea)
  • le putois d’Europe, qui est l’ancêtre sauvage de nos furets (Mustela putorius putorius)
  • le vison d’Europe (Mustela lutreola)
  • la fouine (Martes foina)
  • la martre des pins européenne (Martes martes)
  • le blaireau eurasien (Meles meles)
  • et la loutre d’Europe (Lutra lutra)

On peut également rencontrer en France des visons d’Amérique (Neovison vison) en liberté. Cette espèce originaire d’Amérique du Nord – comme son nom l’indique – a été introduite pour l’élevage à fourrure il y a plus d’un siècle. Suite à des échappées accidentelles et à des lâchers volontaires de la part d’activistes anti-fourrure, le vison américain a pu coloniser plusieurs pays d’Europe, où il pose des problèmes écologiques. C’est pourquoi il est classé invasif en France.

Dans le reste de l’Europe, il est possible d’observer d’autres espèces très variées en termes de formes et de couleurs : le glouton (Gulo gulo), la belette de Sibérie (Mustela sibirica), le putois des Steppes (Vormela peregusna)…
Ce qui est sûr, c’est que la prochaine fois que quelqu’un vous demandera de quelle famille d’animaux vient votre furet de compagnie, vous saurez quoi répondre !

Par Douchka Brouet
Furetterie Twilight Polecats