ESPÈCES/RACES SANTÉ SOINS/HYGIÈNE

Tout sur le cobaye Baldwin

Vous avez probablement entendu parler du skinny, le cobaye nu. Mais connaissez-vous le Baldwin ? Ce cochon d’Inde imberbe commence à devenir de plus en plus populaire, mais n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si le skinny est issu d’une mutation génétique spontanée, le Baldwin, lui, a été créé en laboratoire afin d’y être utilisé pour la recherche. Ce cochon d’Inde est au départ comme les autres « poilus », puisqu’il naît avec tout son pelage (contrairement au skinny qui naît nu). Ce n’est qu’à partir du 5è jour qu’il commence par perdre ses poils, probablement à cause d’un dérèglement hormonal. Ce sont ceux de la tête et du museau qui partent premier ! Cette étonnante alopécie progressive de plusieurs semaines donne un air malade au Baldwin, qui peut rebuter beaucoup d’amateurs.

banniere h zooplus

La peau du Baldwin n’est pas aussi douce que celle du skinny, elle serait plus caoutchouteuse et plus fragile. Ce cochon d’Inde aux besoins spéciaux doit être maintenu à une température supérieure à 17 degrés, et bénéficier d’une alimentation riche pour ne pas perdre trop de calories à essayer de garder sa température corporelle constante. Il faut savoir que le gène Baldwin est récessif : cela veut dire qu’il ne faut jamais faire reproduire deux Baldwins ensemble afin de ne pas fragiliser la race. Il faut toujours qu’au moins l’un des deux cobayes du couple soit un « porteur Baldwin » (c’est à dire un porteur du « gène Baldwin »), voire les deux.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine Millions d’Amis
Photo : source

un commentaire

Les commentaires sont fermés.