SANTÉ SOINS/HYGIÈNE

Toilette obligatoire pour messieurs les cobayes !

Chez les cobayes mâles non castrés, le sac périanal, la « poche » qui entoure l’anus, peut être sujette à problèmes. Au fil de l’âge, les testicules pressent sur l’anus, distendent la peau et agrandissent la poche. L’expulsion des excréments devient alors plus difficile. Il en résulte un risque d’impaction : les excréments restent coincés dans la poche, s’accumulent, et macèrent (avec éventuellement de l’urine). Cela provoque des infections, beaucoup de douleurs, voire une perforation du rectum.

Dans la poche périanale, on trouve aussi des glandes odorantes, qui servent au marquage et jouent un rôle important dans la communication et la reproduction. Ces glandes produisent donc une substance crémeuse jaunâtre, qui elle aussi s’accumule au fil du temps. Parfois, les glandes périanales s’hypertrophient et provoquent de gros problèmes d’impaction et d’infections. Chez tous les mâles (castrés ou non), le pénis est également à surveiller : il n’est pas rare de trouver des brins de foin, des poils ou de la litière coincés dans le fourreau ! Cela empêche le pénis de se placer correctement, provoquant de grosses douleurs et des risques de nécrose si le pénis se retrouve coincé.

banniere h zooplus

C’est pourquoi il faut régulièrement nettoyer le pénis et le sac périanal de vos mâles, au moins une à deux fois par semaine. Voilà comment procéder.

Ecartez les testicules de votre mâles. La poche est bien visible A l’aide d’un peu de papier toilette humidifié nettoyez l’intérieur de la poche en enlevant la substance crémeuse et les éventuels restes d’excréments. Vous pouvez utiliser une seringue (sans aiguille) afin d’injecter de l’eau aidant la « vidange ». Comme produit nettoyant, choisissez du savon doux ou de la bétadine gynécologique s’il y a besoin de désinfecter. Pour le pénis, l’opération est plus délicate : maintenez votre cobaye dans une position confortable et appuyez sur la zone située en avant du pénis. Celui-ci sortira de son fourreau. Enlevez les éventuels bouts de foin, litière ou poils, nettoyez et appliquez ensuite un peu d’huile d’amande douce, qui lubrifiera le pénis et lui permettra de rentrer plus facilement dans le fourreau, sans entraîner au passages éléments gênants.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine Millions d’Amis