ADOPTION ESPÈCES/RACES

Le sugar glider est-il pour vous ?

Ce NAC de plus en plus à la mode suscite beaucoup de convoitise. Il n’est cependant pas à mettre entre toutes les mains ! En effet, il s’agit d’un marsupial qui nécessite des soins très spécifiques. Plusieurs points très importants doivent être pris en considération.

Il est assez difficile à trouver
On ne trouve pas de phalangers volants en vente à tous les coins de rue ! Ce marsupial n’est pas encore courant en animalerie et les éleveurs peuvent être loin de chez vous. Il faudra vous armer de patience si vous souhaitez acquérir un animal sain et qui correspond à vos attentes.

Il est soumis à une législation stricte
La loi française n’encourage pas la possession de marsupiaux exotiques. Il vous faudra être titulaire d’un certificat de capacité, qui n’est pas aisé à obtenir.

banniere h zooplus

Il vit entre 10 et 15 ans
Si sa longévité dans la nature ne dépasse pas quelques années, le sugar glider peut vivre près de 15 ans en captivité ! Acquérir un sugar glider est donc un engagement à long terme. Que se passe-t-il si vous envisagez de vivre à l’étranger ou de partir pour faire des études ? Il faut absolument tenir compte de la longévité de votre animal si vous avez une vie mouvementée et que vous ne tenez pas à vous séparer de votre protégé ou à le rendre malheureux.

Pour plus d’informations :
51IvkvGGs9L

Il ne peut pas vivre seul
Cela signifie que le sugar glider est un animal grégaire, et que vous devrez en acquérir au moins deux ! Il est fortement déconseillé de n’en maintenir qu’un seul sinon il dépérira et n’aura pas de comportement naturel. Un petit groupe de possums du même sexe, adoptés ensemble et si possible issus de la même portée, est parfait.

Il n’est pas adapté aux enfants
Le sugar glider est un petit animal fragile et très vif qui ne doit pas être manipulé par les jeunes enfants.

Il a un régime alimentaire particulier
Vous ne trouverez pas de nourriture pour sugar glider au supermarché, ni même en animalerie : c’est un animal encore rare et qui demande un régime alimentaire particulier. Vous devrez vous procurer des produits spéciaux commandés sur internet et préparer vous-même des mixtures avec des produits frais, et si possible élever des insectes vivants.

Il a un mode de vie nocturne et bruyant
Ne vous attendez pas à pouvoir observer votre sugar glider toute la journée ! Il ne sortira de son nid qu’en début de soirée pour mener une vie très agitée toute la nuit, pendant laquelle il poussera des petits cris alors que vous essayez de dormir.

Il a besoin de beaucoup de place
Le sugar glider est un animal arboricole : il convient de le maintenir dans une très grande volière ou une pièce spécialement aménagée pour lui. Une petite cage à rongeurs ne sera pas suffisante !

Il est très coûteux
Sachez qu’un sugar glider coûte entre 150 et 250 euros, et qu’il vous faudra en acquérir plusieurs ! A cela s’ajoute la grande volière pour les loger, voire l’aménagement d’une pièce spéciale si vous avez un groupe important ! Sans oublier, les accessoires, la litière, la nourriture spéciale et les frais vétérinaires chez un spécialiste des animaux exotiques ! Le possum n’est pas du tout un animal adapté aux petites bourses.

Il n’est pas facile à manipuler et peut être sauvage
Marsupial arboricole, le phalanger s’échappe et grimpe très facilement ! Il est aussi muni de griffes acérées qui peuvent infliger de sérieuses égratignures. N’espérez pas non plus le manipuler le soir quand il est dans sa période d’activité intense, ou bien s’il est mal socialisé ou apprivoisé.

Il faut le maintenir à une température d’environ 20-25 degrés
Une température constante d’environ 25 degrés est idéale. En dessous de 18 degrés, le sugar glider entre dans une sorte de pseudo-hibernation, un état de torpeur générale.

Il s’avère ”odorant” et ”incontinent”
A l’inverse d’un chat qui urine dans un bac réservé à cet effet, le sugar glider laisse des petites gouttes d’urine partout où il se trouve, que ce soit dans sa cage ou sur vous quand vous le manipulez. Son odeur peut incommoder certains nez sensibles, aussi c’est un élément à prendre en considération.

Les visites chez le vétérinaire peuvent être problématiques
Il est très difficile de trouver un vétérinaire qui connaisse bien les sugar gliders. De plus, il faut savoir que la moindre pathologie chez ces petits mammifères exotiques évolue extrêmement rapidement. Il vous faudra donc trouver un bon vétérinaire qui connaisse cet animal et que vous pourrez consulter en urgence.

Il faut trouver quelqu’un pour s’en occuper quand vous serez absent
Que ferez-vous en cas de vacances ou de maladie ? Qui aura les connaissances nécessaires pour s’occuper de votre sugar glider ? Vous devrez trouver quelqu’un qui connaîtra les exigences de cet animal très particulier, saura le manipuler et le nourrir et intervenir en cas de problème. Il sera également difficile de déplacer sa très grande cage si vous devez le confier à quelqu’un. Cela signifie que votre ”glider-sitter” devra rester chez vous ou venir au moins une fois tous les jours, de préférence le soir.

Par Marie-Sophie Germain