ALIMENTATION SANTÉ

Le jus de canneberge, utile pour la prévention des infections urinaires

Égalemement appelée « grande airelle d’Amérique du Nord » (nom latin Vaccinium macrocarpon) la canneberge est une baie qui pousse dans les tourbières des régions froides. En France, comme les produits issus du commerce viennent le plus souvent des Etats-Unis, on appelle souvent la cannerberge « cranberry », son nom anglais. Dans les pays nordiques et en Amérique du Nord, on utilise depuis longtemps le jus de canneberge en prévention des infections urinaires (cystites) chez les femmes. Et cela marche chez les cochons d’Inde aussi, des animaux très sensibles aux germes de l’appareil urinaire. Les scientifiques ont découvert que la canneberge offre une bonne protection face aux bactéries résistantes aux antiobiotiques.

banniere h zooplus

Le mystère de cette baie miraculeuse s’explique par la présence de flavonoïdes, d’anthocyanes et de proanthocyanidines. La proanthocyanidine est un composé qui permet de diminuer la fixation des bactéries Escherichia coli sur les parois des voies urinaires, des bactéries qui sont souvent responsables d’infections de la vessie et de l’urètre : les bactéries n’ont donc pas de support pour se fixer, et finissent par être naturellement éliminées par l’urine.

Vous pouvez mélanger un peu de jus de canneberge dans l’eau de boisson quotidienne, ou en donner pur à la pipette de temps en temps. Choisissez toujours du jus bio et sans sucre ajouté !
N’oubliez pas que ce remède de grand-mère est à utiliser en prévention, et ne remplace en aucun cas un traitement antibiotique en cas d’infection urinaire, le seul traitement pour venir à bout de ce problème.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis

Photo : Sheldon and Spencer

(2 commentaires)

Les commentaires sont fermés.