COMPORTEMENT SOCIALISATION VOUS ET EUX

Mon NAC a encore peur de moi : que faire ?

Après plusieurs mois passés à la maison, votre petit compagnon ne se laisse toujours pas attraper. Malheureusement, c’est ce à quoi il faut parfois s’attendre quand on adopte un animal qui dans la nature est une proie et ne vient pas spontanément à la rencontre des gros prédateurs ! Si votre NAC vous fuit, c’est peut-être aussi parce que vous voulez en faire une peluche « caressable » à volonté. Laissez-le vivre sa vie de petit mammifère! Et montrez-lui que vous êtes capable de rester près de lui sans le solliciter en permanence.

banniere h zooplus

Parfois, il faut un peu forcer le destin et persévérer : il existe par exemple des cobayes qui ont très peur de la “capture” mais qui une fois dans les bras s’endorment en toute confiance les yeux fermés ! Enfin, il existe des rongeurs qui sont devenus craintifs à cause de traumatismes. Si vous ne connaissez pas l’histoire de votre protégé, essayez d’identifier la cause de sa peur (mauvaise manipulation ? Bruit terrifiant ?) et de le rassurer si la situation se reproduit. Et n’oubliez pas que chez tous les animaux il en est de même que pour les humains, certains individus sont très timides par nature. Pour finir, certaines espèces ont horreur des manipulations en général, comme par exemple les hamsters, qu’il ne faut pas espérer pouvoir caresser.

La seule chose à faire quand on a un NAC encore très craintif, c’est de ne jamais forcer les choses. Contraindre un petit rongeur à rester dans nos mains et/ou près de nous, c’est à coup sûr le traumatiser. C’est à lui de décider du moment où il sera en confiance. Cela peut prendre des jours, des semaines, voire des mois. Mais une fois que votre petit protégé se sentira totalement en sécurité avec vous, cela sera le plus beau des cadeaux.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis