NEWS PROTECTION ANIMALE

Danemark : vous ne voulez plus de vos NAC ? Donnez-les à manger aux prédateurs des zoos !

Vous ne voulez plus de votre NAC ? Pas de souci, donnez-le à un zoo Danois, qui se fera un plaisir de l'offrir à manger aux prédateurs !

Au pays de la petite sirène, les zoos de Copenhague et de Give relaient un message qui n’a rien du conte de fée : vous ne voulez plus de vos NAC devenus « inutiles », « gênants » ou qui sont en surpopulation ? La solution est simple, donnez-les à des zoos qui les offriront en pâture aux lions, tigres et autres prédateurs !

Interviewée par la chaîne de télévision TV2, Ann-Sofie Eller, employée du zoo de Copenhague, explique : « c’est mieux quand les animaux ont une alimentation variée, quand elle ne se limite pas à du cheval ou du boeuf. De plus, ils sont contents de mâcher la fourrure, et les organes vitaux sont très bons pour leur santé. » Elle ajoute que les lapins, cochons d’Inde et autres petits mammifères sont des proies que ces prédateurs rencontreraient dans leur milieu naturel. Alors que « donner des chiens ou des chats ne serait pas éthique et pas naturel ».
Richard Østerballe, le directeur du zoo de Give, à déclaré que l’établissement n’avait jamais caché l’utilisation qui était faite des petits animaux cédés au zoo. Il a même ajouté qu’il était bien d’expliquer aux enfants que le « paradis des lapins » n’existait pas.

banniere h zooplus

Les zoos danois ont déjà une bien mauvaise réputation sur le traitement « pragmatique » de la vie animale. On se souvient entre autres du bébé girafe Marius qui avait été euthanasié et donné à manger aux lions devant les visiteurs.

Au Danemark, la mentalité est de montrer la réalité, même aux enfants, même si elle est dure. Comme le disait un autre directeur de zoo, il ne faut pas « Disneyifier » la vie animale. Certes, la nourriture des carnivores provient d’animaux morts, d’une manière ou d’une autre. Mais qu’en est-il de ceux qui partagent nos maisons, nos vies ? Pourquoi devraient-ils être traités différemment, comme s’insurgent souvent les défenseurs des prédateurs ? Et vous, quel est votre avis ?

* Remarque de l’auteur : au Danemark, il est extrêmement difficile de trouver un logement à louer qui accepte les animaux domestiques (qu’ils soient en cage ou non). Ainsi, les possesseurs de NAC sont face à un terrible dilemme lorsqu’ils doivent déménager et ne trouvent personne pour adopter leur compagnon. Ayant été moi-même confrontée à ce problème, avec ma vingtaine de rongeurs, et maintenant mes 4 chiens en plus, je peux vous assurer que dans mon cas, la seule solution a été d’acheter une maison, absolument impossible de trouver un logement à louer… et il était bien sûr hors de question que j’abandonne mes animaux dans un refuge – comme beaucoup de Danois sont contraints de le faire. Un bon gros crédit sur 30 ans pour garder mes NAC avec moi… c’est ça « assumer ». 😉

Par Marie-Sophie Germain