ESPÈCES/RACES

Connaissez-vous le hamster Chinois ?

Originaire du nord la Chine, Cricetulus griseus (ou hamster chinois)est le seul hamster nain qui porte une queue relativement longue, de 3 à 4 cm, ce qui le rend très facilement reconnaissable. Autre caractéristique notable : chez le mâle, les testicules sont assez impressionnants ! Le corps de cette espèce est aussi plus long et plus fin comparé à ceux des hamsters nains du genre Phodopus, le faisant presque ressembler à une souris. Il possède des glandes odorantes sur les flancs et une sous le ventre.

A l’état sauvage, on trouve le hamster Chinois en Mongolie et en Chine. Il vit dans des terriers. Certains terriers sont simples et n’ont qu’une seule entrée, alors que d’autres sont beaucoup plus élaborés, probablement l’oeuvre d’individus plus âgés et donc plus expérimentés.

Bien que rare en captivité, le hamster chinois est une espèce très intéressante. Une fois dans la main, le rongeur s’aggripe parfois à un doigt, comme une souris des champs sur un épi de blé. Il s’agit d’une espèce très agressive avec ses congénères. Dans certains états d’Amérique du Nord (Californie et New Jersey), elle est considérée comme nuisible, et requiert un permis spécial pour sa détention.

banniere h zooplus

Dans les années 1920, le hamster chinois a longtemps été utilisé en laboratoire. Il est en effet un excellent vecteur de la leishmaniose, ce qui a grandement facilité les recherches sur cette maladie et a permis l’élaboration de traitements. En 1957, des chercheurs américains ont commencé à travailler sur les cellules ovariennes de cette espèce, la lignée CHO (“Chinese Hamster Ovary cells”), très importante dans la recherche médicale, encore aujourd’hui. Cependant, cette espèce reste beaucoup plus difficile à faire reproduire en captivité que les autres espèces de hamsters.

Par Marie-Sophie Germain 
Pour le Magazine 30 Millions d’Amis