PRATIQUE VOUS ET EUX

Mon NAC est parti au paradis… Que faire de son corps ?

Votre petit rongeur, lapin ou furet vient malheureusement de décéder. Si vous avez un jardin, vous pouvez y enterrer votre NAC puisqu’il fait moins de 40 kg, mais sous certaines conditions.
– Vous devez être propriétaire du terrain.
– Le corps doit se situer à une distance d’au moins 35 m des habitations et points d’eau.
– Le corps doit être enterré à plus d’1 m de profondeur et recouvert de chaux vive avant d’y replacer la terre dessus.
Il existe plusieurs sociétés qui fabriquent des cercueils aux mesures des petits mammifères, à vous de choisir celui qui convient à votre budget. Vous pouvez aussi opter pour une « boîte d’inhumation », qui n’est autre qu’une sépulture en carton ou en papier mâché 100% biodégradable, à la fois écologique et économique. Autrement, une jolie boîte à chaussure fait aussi l’affaire.

banniere h zooplus

Si vous ne possédez pas de jardin, n’enterrez pas votre animal dans un lieu public, car cela est interdit. La solution du cimetière animalier peut s’avérer très onéreuse pour un petit animal, et pas forcément adaptée, car certains cimetières n’acceptent que les chiens et les chats, ou peuvent se trouver loin de votre domicile. Vous pouvez donc opter pour l’incinération. Il suffit de laisser votre compagnon à votre vétérinaire qui le fera incinérer via un organisme spécialisé dans ce genre de prestation. Il vous sera demandé de choisir entre une incinération collective (avec d’autres animaux) ou une incinération individuelle, plus onéreuse mais qui vous permettra de ne garder que les cendres de votre petit animal. Celles-ci seront placées dans une boîte ou dans une urne funéraire, selon vos désirs.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis