ESPÈCES/RACES

Qui est le cobaye Californien ?

Avec son joli museau et ses oreilles couleur suie, le cobaye Californien devient de plus en plus populaire. À l’origine de ce succès, un magnifique marquage foncé – noir, lilas, chocolat ou beige – situé sur 8 points : le nez, les oreilles, le sexe et le bout des pattes. La couleur de base est unie, toujours dans le rouge et ses dilutions (crème, buff, fauve, doré) et parfois le blanc. Les yeux sont noirs, parfois rubis.

Attention ne pas confondre avec l’Himalayen (gène récessif), qui est toujours blanc et a les yeux rouges. Il existe deux variétés de Californiens : l’hétérozygote, avec le marquage décrit ci-dessus, et l’homozygote dont le marquage trop envahissant couvre un peu le dos, et que les éleveurs ne souhaitent pas développer car ce type n’est pas reconnu.

banniere h zooplus

Contrairement aux idées reçues, cette race ne vient pas de Californie… mais du Pérou ! L’origine du nom vient probablement de la similitude avec le marquage des lapins Californiens. Au Pérou, il existe depuis longtemps des lignées de cuys (gros cochons d’Inde destinés à la consommation) avec ce marquage, et des éleveurs Allemands ont commencé à en importer il y a quelques années pour travailler sur leur propres lignées. Du cuy, le Californien a hérité une tendance à la polydactylie, c’est-à-dire la présence de doigts surnuméraires. A la naissance, le marquage Californien est invisible, et ne se développe qu’au fil des semaines. On peut retrouver ce marquage sur tout type de poils : lisses, satin, “rosettes”, rex, etc…

Par Marie-Sophie Germain
Photo : Cherry, de Niffer’s Marsvin, par Marie-Sophie Germain