ALIMENTATION SANTÉ

L’obésité chez les NAC

Chez les rongeurs et lapins, la suralimentation conduit inévitablement à l’obésité. La surcharge pondérale nuit beaucoup à la santé de ces petits animaux et réduit leur durée de vie.

Pour faire plaisir à votre protégé, vous êtes certainement tenté de lui offrir une friandise régulièrement, voire d’enrichir quotidiennement son menu en petits extras. Avant de savoir comment nourrir correctement votre rongeur, vous devez connaître ses habitudes alimentaires en milieu naturel. Certains petits mammifères sont des « brouteurs » et d’autres sont des « stockeurs : leurs besoins alimentaires sont différents, et par conséquent, leur mode de nourrissage également.

banniere h zooplus

Chez les « brouteurs », on trouve les cochons d’Inde, les chinchillas, les lapins et les chiens de prairie. Ils stockent leurs réserves dans leur tissu adipeux au fil des saisons, en prévision de l’hiver ou de périodes de disettes. Les apports en calories doivent donc être scrupuleusement gérés en temps réel : pour éviter qu’ils prennent du poids, la dose de granulés doit être rationnée chaque jour, et les friandises distribuées exceptionnellement. Ces rongeurs herbivores ont besoin d’avoir tous les jours à leur disposition des aliments cellulosiques comme le foin et la verdure (en quantité raisonnable pour éviter les ballonements et les diarrhées). Pour éviter qu’ils ne trient et choissisent leurs graines préférées dans les mélanges de granulés, vous pouvez leur donner des granulés complets. Cela évitera ainsi les déséquilibres alimentaires et les carences en vitamines.

Quant aux petits mammifères « stockeurs », leur groupe est composé des hamsters, des écureuils et des octodons. Généralement, ces rongeurs ne consomment que ce dont ils ont besoin et stockent le reste dans une cachette. Mais parfois, certains gourmands trient leur graines et ne s’alimentent plus que de leur préférée… Ces rongeurs ayant un besoin énergétique très important, il devient très dangereux des les rationner. Le meilleur moyen est de leur distribuer des granulés complets les empêchant de trier.

Outre les déséquilibres alimentaires, l’obésité peut être provoquée par certaines maladies ou certaines prédispositions. Les octodons et les chiens de prairie, par exemple, sont prédisposés au diabète. Et chez le hamster syrien, on retrouve parfois la maladie de Cushing, caractérisée par une surproduction de cortisone, provoquant une soif et une faim immodérée.

Quoiqu’il en soit, que votre rongeur soit brouteur ou stockeur, herbivore ou omnivore, la distribution d’aliments riches en graisses et en sucres (noix, amandes, cacahuètes, noisettes, fruits secs, fromage, biscuits pour rongeurs…) ne doit être qu’exceptionnelle.

Par Marie-Sophie Germain, pour le Magazine Millions d’Amis