MISES EN GARDE

Il ne faut jamais relâcher des NAC dans la nature !

Les associations de protection animale récupèrent souvent des petits animaux trouvés dans la forêt, dans des parcs, voire dans la rue. En effet, certains propriétaires qui se retrouvent débordés, dépassés par les événements (reproduction non contrôlées), ou qui ne savent tout simplement pas quoi faire en cas d’urgence (expulsion, décès, hospitalisation…) pensent que « rendre sa liberté » au petit rongeur est la meilleure solution. Il n’en est rien ! Les petits mammifères de compagnie sont nés en captivité et ont été élevés en intérieur depuis des générations, ils ont été habitués à être nourris et à avoir un abri en permanence. Dans la nature ils n’ont aucune chance de s’en sortir.

  •  Ils ne sauront pas où trouver à manger, et s’ils trouvent quelque chose, cela ne sera pas forcément adapté à leur régime alimentaire, ou sera peut-être toxique !
  • Ils seront la proie de prédateurs, chiens ou chats errants, risquent de se faire écraser par des voitures.
  • Face à la détresse et à la peur, ils seront extrêmement stressés et risquent d’en mourir. Contrairement aux idées reçues, la liberté totale n’est pas sécurisante pour les animaux nés en captivité.
  • Habitués à une température ambiante constante en intérieur, ils mourront de froid pendant la nuit, ou en automne/hiver.

Alors si pour une raison ou une autre vous devez vous séparer de votre rongeur, vous pouvez contacter une association ou un refuge, qui vous aidera à trouver une solution.

banniere h zooplus

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis

(2 commentaires)

Les commentaires sont fermés.