HABITAT PRATIQUE

Petits rongeurs : pourquoi pas un terrarium ?

Pour les petits rongeurs tels que souris, gerbilles et hamsters, le terrarium peut être une alternative intéressante à la cage. Les avantages : pas de barreaux et une présentation esthétique.

Bien plus joli à regarder qu’une cage aux couleurs criardes, le terrarium permet en outre de pouvoir aménager un habitat proche du naturel. C’est la raison principale pour laquelle ce sont surtout les amoureux de gerbilles qui choisissent cette solution.
En effet, ces petits rongeurs désertiques ont l’habitude de vivre sur un terrain sableux et de creuser des terriers. Impossible dans une cage classique : le bac en plastique n’est pas assez haut pour permettre d’avoir une bonne épaisseur de sable, et à cause des barreaux, la litière se retrouve trop souvent projetée à l’extérieur ! En plus du sable, gerbilles, hamsters et souris ont besoin de pouvoir grimper. Le terrarium permet l’aménagement de branchages et autres accessoires de façon très pratique, qui ne risquent pas de se prendre dans des barreaux. Par ailleurs, l’absence de barreaux dans l’habitat d’un rongeur à d’autres avantages.

Parfois, les gerbilles, hamsters ou souris rongent les barreaux de leur cage quand ils s’ennuient, ou pour réclamer de l’attention. C’est impossible en terrarium. ! Le terrarium minimise aussi le risque d’évasion ! En effet certains rongeurs opiniâtres sont capables d’écarter les barreaux d’une cage avec leur tête pour s’évader ! Ensuite, un rongeur vivant en terrarium est plus à l’abri des gros écarts de température, en cas de courant d’air par exemple.

banniere h zooplus

Le principal inconvénient du terrarium est qu’il faut tout retirer pour le nettoyage et tout réaménager ensuite (au lieu de retirer uniquement le bac à litière). Profitez-en pour changer les accessoires de place ! Les petits rongeurs sont en effet beaucoup stimulés par les petits changements dans leur environnement, qui leur donnent l’impression de visiter un nouveau territoire (c’est ce qu’on appelle l’enrichissement du milieu).

Sinon, certains modèles de cages pour rongeurs permettent d’ajouter des modules séparés à volonté : tunnels, extensions, roues extérieures. Cela n’est malheureusement pas possible pour un terrarium, à moins que vous ne le fabriquiez vous-même au gré de votre fantaisie. Pourquoi pas un grand terrarium très haut avec de multiples étages ?
Certaines marques proposent aussi des habitats « hybrides » : un terrarium avec une partie « cage » au dessus ! 

25675_PLA_skyline_nagerkaefig_Falco_2

Conseils d’aménagement

Pour offrir des conditions de vie optimales à vos petits rongeurs, offrez leur un très grand terrarium. Idéalement, il devrait mesurer au moins 80 cm de long. Ajoutez-y des pierres, très utiles pour que les rongeurs usent leurs griffes. Les écorces de liège sont aussi très appréciées car leur surface rugueuse permet de grimper. Les branchages et accessoires pour grimper sont aussi indispensables, surtout pour les souris. Choisissez des branches d’arbres fruitiers car elles ne sont pas toxiques pour les rongeurs. A la place des traditionnelles maisons en plastique, vous pouvez aussi proposer à vos rongeurs un nid en matière naturelle, comme le bois, ou par exemple une moitié de coque de noix de coco retournée. Avec un environnement plus proche de leur habitat naturelle que ce que peut offrir une cage, vos petits compagnons mèneront une vie très épanouie sous le signe du bien être.

26237_PLA_Savic_Nagerkaefig_Habitat_XL_2

Et pourquoi pas un aquarium ?
Ce que l’on utilise comme terrariums pour les rongeurs sont souvent des aquariums pour poissons. Pourtant les « vrais » terrariums, plus hauts que larges et avec des portes coulissantes, commencent enfin à apparaître (sans oublier les produits cités plus haut, les hybrides cage-terrarium). Si vous choisissez l’option aquarium, prenez un aquarium non équipé (sans filtre et éclairage, aussi appelé « cuve nue ») offrant une large surface au sol, d’un volume minimum de 100 litres. N’oubliez surtout pas de le couvrir d’un couvercle grillagé pour éviter les évasions !

Verre ou plexiglas ?
Certaines marques de produits pour animaux proposent des aquariums et terrariums en plexiglas. Il s’avèrent beaucoup moins onéreux que ceux en verre mais résistent moins bien à l’usure (nettoyage, coups de griffes des rongeurs…). Au fil des mois, leurs parois deviennent jaunâtres et opaques. Et en raison de leur faible poids, ils sont plus faciles à renverser lors d’un fausse manoeuvre, au risque de blesser le rongeur. L’aquarium en verre est donc la meilleure solution : stable et « inusable ».

La litière idéale
Si vous hébergez des gerbilles (mériones de Mongolie, gerbilles de Pallid, gerbilles à queue grasse), l’idéal est de leur offrir une litière à base de sable pour rongeurs, la « terre à bains pour chinchillas ». Comptez une épaisseur d’au moins 7-8 cm. Comme les gerbilles urinent très peu, vous n’aurez pas à changer le sable plusieurs fois par semaine. Il faudra juste prendre soins de retirer les excréments tous les jours. Si vous avez des hamsters ou des souris, ils préfèreront peut-être une litière plus classique. Choisissez une litière de chanvre plutôt que de copeaux de bois de résineux (pin, cèdre…). Ceux-ci sont en effet nuisibles à la santé de vos petits compagnons. Vous pouvez aussi leur proposer un petit bac rempli de sable pour qu’ils puissent creuser et se dégraisser les poils. Si vous voyez qu’ils préfèrent le sable à la litière, vous pouvez alors en garnir tout le fond de l’aquarium.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis