MÉMOS PRATIQUE

Le kit du débutant : tout ce qu’il faut pour un NAC !

Vous comptez adopter un lapin ou rongeur pour la première fois ? Vous ne savez pas exactement tout ce dont vous aurez besoin et avez peur d’oublier quelque chose ? Alors voilà tout ce qu’il vous faut pour accueillir votre nouveau compagnon !

Une caisse de transport

Absolument indispensable pour ramener votre petit compagnon chez vous ! Les caisses de transport en plastique sont recommandées pour les rongeurs et lapins. Pas de risque d’évasion ! Dans les animaleries, choisissez les au rayon « chats », car elles sont plus spacieuses que celles habituellement vendues pour les rongeurs.

banniere h zooplus

Une cage ou un enclos

Votre rongeur ou lapin aura besoin d’une cage. Choisissez-la bien parce que c’est là qu’il passera une bonne partie de sa vie ! L’idéal pour les cochons d’Inde est une cage à barreaux pour lapins. Les cages pour cobaye sont souvent trop petites, car elles mesurent 80 cm. Prenez une cage d’1 m pour un cobaye, d’1,20 m pour deux cobayes, et d’1,40 m pour plusieurs cobayes. Pour les rongeurs « acrobates », tels que les rats, chinchillas et octodons, c’est la hauteur qui prime. Vous trouverez des grandes cages à équiper ou des volières. Et pour les rongeurs les plus petits, choisissez une cage de 1 m minimum. Vous pouvez aussi opter pour un terrarium bien ventilé.
Pour les lapins, qui ne devraient pas vivre en cage, choisissez un enclos

De la litière

Vous avez l’embarras du choix pour la litière (voir notre article ici). Vous pouvez choisir de la litière de chanvre, de la litière de maïs, ou de la litière de lin, recommandées pour les animaux sensibles des voies respiratoires. Si vos moyens vous le permettent, vous pouvez opter pour la litière de cellulose. Un système de textiles en laine polaire ou de « tapis vétérinaire » absorbant est également envisageable, pour les rongeurs qui ne « creusent » pas.
Pour faire plaisir à votre protégé – en leur permettant de farfouiller – et maintenir la litière toujours propre en surface, prévoyez une épaisse couche de paille en guise de sur-litière, à changer tous les jours.

Un abreuvoir

Il est préférable de choisir un abreuvoir-biberon plutôt qu’une écuelle, qui risque de se renverser ou d’être souillée par les déjections de votre cobaye.

Une ou deux mangeoires

Il vous faut une mangeoire pour les extrudés, et pour les herbivores, une mangeoire supplémentaire pour les légumes. Choisissez des écuelles en céramique, lourdes et impossible à renverser, ou bien des gamelles à accrocher aux barreaux de la cage.

Plusieurs dodos et nids

Votre petit mammifère aimera se réfugier tout en bénéficiant d’un grand confort. Alors offrez-lui un dodo ! Les NAC les plus gros préféreront les lits plats, bien moëlleux (prenez-en plusieurs, car il faudra les laver souvent). Les acrobates adoreront les hamacs et nids suspendus. Les rongeurs les plus petits auront vraiment besoin de petites maisons pour se sentir en sécurité.

De la nourriture de bonne qualité

Chaque espèce de petit mammifère a des besoins alimentaires spécifiques. N’achetez surtout pas de mélanges « tout rongeurs » ! Choisissez de la nourriture de bonne qualité, adapté à votre NAC. Pour les herbivores, les aliments complets en granulés sont préférables. N’oubliez pas un grand choix de légumes variés (frais) ! Pour les omnivores, vous pouvez opter pour des mélanges avec apport en protéines, à condition qu’ils soient bien équilibrés.

Du foin

Avec les légumes, le foin est l’aliment de base du lapin, du cochon d’Inde et du chinchilla., et il doit en avoir tous les jours en permanence. Vous pouvez le laisser au sol ou le mettre dans un râtelier.

Un parc pour les sorties

Votre cobaye en captivité aura besoin de longues sorties quotidiennes. Si vous avez un jardin, vous pouvez y mettre un enclos. Vous trouverez des enclos en métal, à sécuriser à l’aide de piquets à planter dans le sol. Sinon il en existe aussi en bois.
Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez quand même faire gambader votre NAC à l’intérieur avec un enclos pliable en nylon.

Un kit de toilettage

La coupe des griffes est un mauvais moment à passer, mais il est nécessaire… Pour cela, achetez un coupe-griffe spécialement adapté pour les rongeurs.
Si vous avez un cochon d’Inde à poils longs, il faudra le toiletter régulièrement. Ayez toujours un un démêloir et une brosse plate et un gant à picot. Si votre cobaye souffre de graves problèmes d’hygiène à cause de ses poils trop longs sur l’arrière-train, une tondeuse sera nécessaire. Et après le bain, rien de tel qu’un coussin chauffant pour ne pas prendre froid !

Une trousse à pharmacie

La trousse à pharmacie est absolument indispensable, dès l’acquisition de votre NAC. Il y a des produits que vous trouverez uniquement chez votre vétérinaire ou en pharmacie, mais d’autres que vous pouvez acheter en animalerie. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire !

Des accessoires de jeu (petits rongeurs)

Les hamsters, souris ou encore octodons ne pourront pas se passer d’une roue ! Mais vous pouvez aussi opter pour une « soucoupe volante », encore mieux. Tous ces petits rongeurs acrobates auront besoin de se défouler sur des ponts ou escaliers suspendus, de passer dans des tunnels, et ainsi de suite.

De la vitamine C (cochons d’Inde)

Le cobaye ne synthétise pas la vitamine C : vous devez lui en donner tous les jours par le bais de liquide à administrer à la pipette (marques Virbac ou Francodex) ou à l’aide de comprimés à mettre directement dans la bouche (Oxbow).

De la terre à bains (pour chinchillas et octodons) et sa « baignoire »

Certains rongeurs, tels que les chinchillas et octodons, ont besoin de se dégraisser le poil. Ils le font en se roulant dans un sable très fin, de la terre à bains, que vous placerez dans un récipient à bords hauts pour éviter les projections.

Par Marie-Sophie Germain