PRATIQUE

Le lapin en appartement : non à la vie en cage !

Le lapin est doté d’une musculature très puissante et doit avoir la possibilité de bouger en permanence. Il n’est donc pas fait pour vivre immobile enfermé dans une cage, car cela lui cause de nombreux problèmes de santé et réduit son espérance de vie… Heureusement il existe des alternatives ! Voilà les conseils pour faire de votre Bunny un lapin urbain libre en toute sécurité !

Un lapin libre !

Pour offrir plus d’espace à votre lapin, vous pouvez le faire vivre en semi-liberté, dans un grand espace délimité par un enclos. On trouve dans le commerce des grilles pliantes qu’il suffit d’assembler afin de faire un ”parc” d’environ 2 mètres de côté. Vous pouvez aussi fabriquez un parc ou ”Bunny Condo” plus facilement modulable et extensible à volonté en reprenant le système des Cavy Cages américaines : des grilles carrées (appelées CagiCubes en France, disponibles au rayon rangement des magasins de bricolage ou des sites de VPC) à fixer entre elles avec des attaches en plastique.

banniere h zooplus

Avec ce système, vous pouvez rajouter autant de grilles que vous voulez, verticalement mais aussi horizontalement, ce qui permet de composer des étages !

Votre lapin peut avoir une cage dans laquelle se réfugier et faire ses besoins, mais celle-ci est ouverte, en permanence ou lors de moments prévus pour les sorties dans le parc. S’il n’a pas de cage, celle-ci est remplacée par un simple bac à litière. Des textiles lavables ou une toile cirée sont souvent utilisés afin de protéger le sol. La vie en semi-liberté est une solution adoptée par de plus en plus de propriétaires de lapins, pour le plus grand bonheur de ces derniers.

Encore mieux mais plus osé, la liberté totale : eh oui, un lagomorphe peut tout à fait vivre en totale liberté exactement de la même manière qu’un chat ! Il peut avoir accès à toute la maison ou l’appartement, ou bien une pièce seulement.
Le lapin se retrouve alors dans un ”vaste” territoire, avec un bac à litière pour ses besoins, des gamelles pour la nourriture, une mangeoire pour le foin, des abris et endroits fétiches pour la sieste (sous le lit, sur une caisse en plastique, etc…). Tous les coussinages et accessoires de repos pour chats sont parfaits pour le lapin : les petits paniers ou nids douillets ou même les arbres à chat font sont plus grand bonheur ! Il faut parfois attendre quelques semaines pour voir quels sont les aménagements préférés. A vous de tester différentes combinaisons pour que le territoire convienne à votre lapin ! Celui-ci peut très bien bouder un coussin confortable et lui préférer un simple paillasson ! Gardez aussi en tête que le lapin aime être en hauteur, alors pensez à lui aménager un poste d’observation confortable.

Un environnement ”rabbit-proof”

Si certains lapins bien éduqués ne touchent à rien, d’autres ont la fâcheuse habitude de décortiquer tout ce qui passe à leur portée… Il en résulte non seulement une détérioration de vos meubles ou objets, mais aussi des accidents tels qu’électrocution, intoxication ou occlusion intestinale ! Il faut à tout prix sécuriser votre habitat afin de le rendre sans danger pour votre compagnon… et pratique pour vous !

  • Protégez vos fils électriques : vous pouvez les recouvrir avec des protège-cables (genre de tubes en plastique rigides, disponibles dans tous les magasins de bricolage). Et placez toutes vos multiprises dans des petites caisses de rangement en plastique !
  • Empêchez l’accès aux plantes (et à leurs feuilles mortes) : certaines sont toxiques !
  • Oubliez les tapis et la moquette : ils sont difficiles à nettoyer quand le lapin perd beaucoup de poils ou fait pipi, et les fibres peuvent être ingérées, causant des problèmes intestinaux et infections dentaires.
  • Rangez hors d’atteinte les objets dangereux : médicaments, détergents, produits toxiques…
  • Fermez les portes des placards, penderies, bloquez les accès aux caves, balcons, piscines, toilettes, etc…
  • Utilisez des planches ou bloquer les accès sous les meubles ou derrière le disque dur de l’ordinateur et les appareils électro-ménagers.
  • Offrez-lui des branchages et jouets à ronger, comme des balles en fibres végétales par exemple : il saura qu’il a le droit de ronger seulement ces objets.
  • Sécurisez le balcon : bloquez toutes les ouvertures, avec des planches du grillage solide ou des claustras, enlevez les meubles sur lesquels le lapin peut monter et se retrouver en hauteur près de la rambarde.

Eduquer votre lapin

Les lapins adultes sont plus faciles à éduquer que les jeunes très curieux ! Pour apprendre votre lapin à ”respecter” son environnement, la première règle est de commencer l’éducation le plus tôt possible, et de ne jamais laisser le lapin sans surveillance au début. La deuxième règle est de ne pas le tenter !

  • Protégez tout ce qui pourrait être rongé.
  • Observez votre lapin dans son territoire, et repérez les objets qui l’attirent.
  • S’il donne un coup de dents, ne le punissez surtout pas, il ne comprendrait pas. Pour le corriger, ne levez jamais la main sur lui ! Faites seulement un bruit surprenant (claquement de mains, clochette, sifflement) et continuez tant qu’il n’a pas lâché prise. Au bout d’un moment il comprendra qu’il n’a pas le droit de toucher à ces objets et s’en lassera.
  • N’utilisez pas de répulsifs, ces produits sont dangereux pour les lapins.

Lui apprendre la propreté

Le lapin est naturellement propre fait ses besoins à un seul endroit. S’il ne le fait pas de lui-même, vous pouvez lui apprendre à aller dans le bac à litière réservé à cet effet !

  • Placez votre lapin régulièrement dans le bac afin qu’il finisse par avoir le réflexe d’y aller de lui-même.
  • Plusieurs fois par jour, ramassez les crottes de votre lapin et mettez-les dans le bac.
  • Placez les crottes d’un autre lapin dans le bac, votre lapin aura vite envie de les recouvrir !
  • Accrochez sont râtelier au dessus du bac : le lapin ira manger du foin, et fera ses besoins juste après.
  • Si votre lapin était bien éduqué et a perdu ses bonnes habitudes, réduisez son territoire : il voudra le garder propre !

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis