ALIMENTATION

Pas de changements brusques au menu !

Votre marque de granulés préférée va bientôt arrêter la gamme que vous donnez habituellement à votre NAC, ou bien vous souhaitez essayer un nouveau produit ? Il faudra alors effectuer une transition progressive. En effet, un brusque changement de nourriture peut entraîner de graves problèmes digestifs tels que la diarrhée (souvent fatale chez les petits rongeurs). Dans les pire cas, la modification de la flore intestinale causée par l’ingestion d’aliments auquel le système digestif n’est pas habitué peut provoquer une entérotoxémie : les « bonnes bactéries » bénéfiques disparaissent petit à petit, entraînant la prolifération anormale de « mauvaises » bactéries (généralement des clostridiums) dont les toxines finissent par empoisonner l’animal.

banniere h zooplus

La transition alimentaire doit donc s’effectuer de manière progressive, sur plusieurs semaines. Pour une ration de 30 g par exemple, donnez 25 g de nourriture habituelle et 5 g de la nouvelle nourriture, pendant 1 ou 2 semaines. Augmentez progressivement la part de nouvelle nourriture au fil de semaines, jusqu’à ce qu’elle représente la totalité. Surveillez bien votre NAC durant cette période délicate, et emmenez-le chez le vétérinaire si vous suspectez le moindre problème.

La règle s’applique aussi aux  légumes : il faut toujours commencer à en donner très progressivement aux rongeurs qui ne sont pas habitués (c’est souvent le cas avec les rongeurs venant d’animalerie), et ne distribuer les nouveaux légumes qu’en petite quantité au départ.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis