COMPORTEMENT PRATIQUE

Peut-on faire cohabiter des espèces différentes ?

Quand on est un amoureux des petits mammifères, la tentation est grande de vouloir faire vivre plusieurs espèces dans la même cage. Beaucoup se disent « ce sera comme dans la nature ». Grave erreur ! A l’état sauvage, chaque espèce occupe sa propre niche écologique et a des besoins spécifiques ! Il en est de même en captivité. Voilà quelques exemples pour vous montrer que chacun doit rester chez soi.

1) Alimentation : certains NAC sont omnivores, d’autres sont herbivores. Et même chez les herbivores on note des différences : la nourriture pour lapin peut provoquer de graves problèmes rénaux chez le cobaye, le cobaye a besoin de compléments en vitamine C, le chinchilla ne doit pas manger de verdure gorgée d’eau comme le lapin ou le cobaye.

2) Mode de vie : le hamster et le chinchilla sont des animaux nocturnes qui dérangeront les animaux diurnes.

3) Habitat : le chinchilla et l’octodon ont besoin d’une cage en hauteur, le cobaye et le lapin d’une cage large en surface.

4) Comportement : le rat est un explorateur, la gerbille aime creuser, le hamster est un solitaire nocturne, le cobaye un craintif et le lapin peut se débarrasser d’un intrus d’un simple coup de patte…

5) Maladies : la plupart des espèces sont porteuses de maladies transmissibles : infections bactériennes, virus, parasites internes ou externes, champignons… Le lapin par exemple, est porteur de la Bordetalla bronchoseptica, fatale pour le cochon d’Inde.

Alors chacun chez soi et les NAC seront bien gardés !

Par Marie-Sophie Germain, pour Le Magazine 30 Millions d’Amis