ESPÈCES/RACES

Les différents types de poils chez le rat

Chez le rat domestique, on distingue plusieurs types de poils.

Lisse

Il s’agit du poil « classique », que l’on retrouve chez une majorité de rats domestiques, mais aussi les rats sauvages. Cela vient d’un gène dominant. Comme son nom l’indique, le poil est lisse, et il est brillant. On dit qu’il est plus doux chez la femelle et plus rêche chez le mâle, car celui-ci sécrète plus de sébum, qui recouvre le poil.

Rex

L’appellation « rex » désigne le poil frisés. Quand le rat naît, son poil est très court et très frisé, comme celui d’un mouton. Puis vers l’âge de 5 semaines il fait une première mue. A noter que les moustaches sont aussi frisées. Et le gène rex est dominant.

Double Rex

Le double Rex, c’est quand le gène Rex s’exprime deux fois. Le poil est très court et assez rêche, contrairement à celui du Rex qui est doux. Le poil tombe continuellement puis repousse un peu n’importe où, ce qui peut parfois donner une apparence « déplumée » au rat. Ses moustaches sont également frisées.

Curly

Un rat Curly, c’est comme un Rex mais avec les poils un peu plus longs.

Velours

Le poil est très doux, volumineux et ondulé. Les moustaches sont majoritairement lisses.

Satin

Le poil est doux, soyeux et très brillant car il reflète la lumière. Alors que normalement l’émail des dents est jaune, celui des Satins est blanc.

Nu

Cette variété n’a pas de poils… ou très peu. Certains naissent sans poils, d’autres en ont un peu puis finissent par les perdre. Le duvet des jeunes disparaît vers les 6 mois.On peut retrouver toutes les couleurs et marquages, que cette fois-ci on voit directement sur la peau (pour la plupart). La peau est fragile et sensible aux griffures et blessures. Et l’absence de poils rend le rat sensible au froid. Avec l’âge, les moustaches se raccourcissent progressivement puis finissent parfois par disparaître. Cela peut causer des problèmes d’orientation par exemple (comme le chat, le rat se sert de ses vibrisses pour s’orienter lors de ses déplacements et éviter les obstacles, etc).

Nu Fuzz

Ce rat est un nu mais avec un peu de poils sur le museau et l’arrière-train et parfois le dos. Lors des mues, il perd parfois tous les poils.

Harley

Ce rat très peu commun est un rat « angora, avec un poil long, mais un peu hirsute et un sous-poil doux et léger. Mais attention ! Le gène angora interfère avec d’autres gènes ce qui entraîne un problème d’absorption des protéines. Les protéines non assimilées provoquent alors des lésions sur la peau (entraînant parfois des surinfections), des allergies, et une perte de poils. Les femelles rencontrent aussi des soucis pour la lactation, car elles souffrent de mammites très douloureuses. Le gène Harley pose un gros problème pour l’alimentation de ces rongeurs omnivores. C’est pourquoi ils sont très rares et ne devraient pas se reproduire.

Par Marie-Sophie Germain

Photo : Katoz