MISES EN GARDE

Tabagisme passif : les NAC aussi en souffrent !

Fumer tue. Et pas que les humains… A l’occasion du Mois Sans Tabac, c’est le moment de rappeler que les lapins, rongeurs et furets souffrent également du tabagisme passif. Problèmes respiratoires, allergies, mais pas seulement… NAC Magazine fait le point.

Quand quelqu’un fume à la maison, tous les autres êtres vivants absorbent la fumée. Mais même quand le fumeur n’est pas là, il reste toujours des résidus toxiques qui s’accumulent sur toutes les surfaces et toutes les matières. Ainsi, de la nicotine, de l’arsenic, du plomb ou des hydrocarbures se retrouvent sur la cage du lapin, sur le foin du cochon d’Inde, dans les poumons du hamster, sur les jouets du furet, dans le sang du rat…

Une étude a démontré que les chiens souffraient énormément du tabagisme passif, mais les chats encore plus, du fait qu’ils se lèchent beaucoup plus en faisant leur toilette plusieurs fois par jour, et ingèrent ainsi les produits toxiques déposés sur leurs poils… C’est la même chose pour les petits rongeurs et lapins, qui eux aussi font leur toilette, et supportent encore moins bien les doses élevées de substances chimiques toxiques.

Rappelons qu’une cigarette contient 93 produits toxiques, dont voici quelques uns.

ob_ea9e9466c192d123eebe4afe3ee59e9b_produits-cigarette.jpg

Les animaux victimes de tabagisme passif souffrent de cancers (museau, gorge, poumons), de lymphomes, de tumeurs malignes. Leur durée de vie est fortement raccourcie. Un lapin, rat ou furet en liberté ou semi-liberté peut aussi accidentellement ingérer un mégot, pouvant rapidement provoquer la mort.

Alors si vous fumez, il serait préférable de fumer dehors, ou au moins à la fenêtre. Lavez régulièrement les cages et accessoires, videz les cendriers, et évitez bien sûr de laisser vos mégots à la porté de vos petits animaux.

Par Marie-Sophie Germain