A LA UNE

La litière idéale existe-t-elle ?

En captivité, la litière est utilisée comme substrat pour maintenir des petits animaux en cage ou en terrarium. Etant donné que nos petits compagnons passent leur vie le nez et les pattes dans cette litière, on peut se demander quel est le produit idéal… en admettant qu’il existe ! NAC Magazine fait le point sur une question que beaucoup se posent.

 

La litière est-elle toujours adaptée aux petits animaux ?

On sait maintenant que certaines litières sont toxiques, comme les litières de copeaux de bois de résineux. En effet, les bois résineux dégagent du phénol, qui est très toxique pour les voies respiratoires des petits rongeurs. Il existe d’autres litières de fibres de bois non résineux, mais qui sont souvent poussiérieuses, et encore plein d’autres produits à base d’autres fibres végétales naturelles.

A l’état sauvage, la plupart de nos petits animaux vivent sur de la terre, du sable, du terrain herbeux, etc. On pourrait se dire que les litières du commerce ne sont pas adaptées car elle ne reproduisent pas leur « sol » dans la nature. Certaines marques vendent même de la sur-litière, qui contient des plantes séchées, pommes de pin, mousses séchées, etc. Mais n’oubliez pas que vos petits compagnons viennent d’élevages en captivité. Ils n’ont pas connu la vie dans la nature. Ils n’ont connu que la vie sur une litière.

Cela veut dire qu’ils ont été au contact de la litière dès leur naissance. C’est pourquoi bien la choisir est absolument essentiel. Même si les produits ne sont pas parfaits, et ne reproduisent pas les conditions à l’état sauvage, les fabricants ont réussi à élaborer des produits qui sont « assez bien » adaptés au mode de vie, aux exigences et au « degré de pollution » de nos petits compagnons.

Voici quelques exemples :

2018_05_Rodent_HayStraw_1000x160_FR.jpg

La litière est-elle écologique ?

En terme de gestion des déchets, les litières végétales (fibres de bois, chanvre, lin, cellulose) sont en majorité compostables. Certaines viennent même de fibres végétales déjà recyclés, comme la litière de cellulose et la litière de papier, sans doute les plus écologiques. Mais pour les autres, que sait-on de leur mode de production ? Que sait-on sur l’éventuel usage de pesticides ? Comment et où a poussé le chanvre ou le lin ? Malheureusement, si les marques essaient d’être transparentes sur les produits alimentaires, en affichant des promesses intéressantes (bio, issu du commerce équitable, etc), il n’en est rien pour la litière. Ce produit est encore souvent considéré comme un « sous produit », puisqu’il sert à absorber de l’urine et à être jeté… Il devrait pourtant être valorisé, puisqu’il constitue l’habitat de nos petits animaux de compagnie.

Alors, existe-t-il une litière idéale ?

La litière idéale devrait donc être adaptée aux besoins de l’espèce, écologique, non toxique, bio et bien sûr pas chère. Il faut aussi qu’elle soit assez absorbante tout en restant confortable… Mais quelle que soit la litière utilisée, elle aura toujours un inconvénient. Si elle est très absorbante, elle produira alors beaucoup de déchets et risque d’avoir une odeur désagréable. Si elle est bio, recyclée, écologique, elle sera forcément plus chère… Si c’est une litière bas de gamme peu onéreuse, elle risque d’être moins absorbante, et donc de devoir être changée plus souvent, ou de produire beaucoup de poussières…

La litière de chanvre a été érigée en tant que « produit miracle », litière « idéale »… Elle est pourtant parfois responsable d’allergies ! Et les petits brins très durs se retrouvent parfois à des endroits où ils ne devraient pas être (pénis, anus, sac anal, oeil…), provoquant blessures et infections… D’autres la trouvent pas absorbante du tout, ce qui entraîne potentiellement des infections du système urinaire ou du dessous des pattes. Il faut ne faut pas croire ce qui est écrit sur les emballages et vraiment s’assurer que la litière convient vraiment aux animaux ! Cette litière est peut-être bien pour certains, mais pas pour d’autres…

 

En réalité, la litière idéale, c’est « la moins pire »… celle qui est adaptée à votre budget et au confort de votre petit compagnon. C’est celle qui est adaptée à l’espèce de votre NAC. C’est celle dans laquelle votre petit animal se sent bien et surtout qui ne lui cause pas de problèmes de santé.

 

Et si on veut vraiment se passer de litière, il existe des alternatives (là aussi, plus ou moins « idéales » !) :

Par Marie-Sophie Germain

Lire aussi : La litière de cellulose convient-elle aux NAC ?