CONSO

Quelle roue pour mes souris ?

L’aménagement de l’habitat des souris (Mus musculus) est un point important pour leur épanouissement. Alors quelle roue installer pour leur permettre de se dépenser en toute sécurité ? NAC Magazine vous aide à la choisir, et vous explique pourquoi toutes les roues ne se valent pas.

De nombreux modèles de roues sont disponibles sur le marché et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver ! NAC Magazine vous aide à y voir plus clair.

La roue traditionnelle en métal 

Nous pourrions penser que la roue en métal est idéale : disponible depuis très longtemps dans les rayons des animaleries, elle se trouve sans difficulté pour un prix raisonnable. Et pourtant… cette roue s’avère être dangereuse et peu durable dans le temps.

En effet, à l’usure, cette roue pourrait bien dans un premier temps présenter des marques de rouille. Difficile à nettoyer et à entretenir convenablement, elle n’est pas l’idéal pour de petits rongeurs comme les souris qui apprécient souvent uriner dans les roues.

Aussi, elle présente de nombreux risques de blessures : l’animal peut en effet se coincer une patte alors qu’il court dans sa roue, mais aussi se cogner voilement la tête sur les barres métalliques en ressortant ! Le risque est d’autant plus important dans le cas d’une cohabitation de plusieurs individus (ce qui est le plus souvent le cas aussi chez les souris). Alors qu’un des animaux court dans la roue, un second peut être brutalement frappé par les barres de maintient du jeu…

Ainsi, quelque soit la matière utilisée pour la réalisation de la roue, toutes celles ne présentant pas un côté plein et un autre totalement ouvert pour le passage des animaux, sont dangereuses !

 

44044_30311_trixie_kleintierlaufrad_ret_04_61010_61011_8_7

La roue en plastique avec les petits entrées 

Plus facile d’entretien à condition qu’elle puisse s’ouvrir facilement en deux, la roue en plastique avec ouvertures présente aussi l’avantage d’éviter tout coincement de patte lors de la course des animaux à l’intérieur. En revanche, le risque de se cogner la tête pour l’ensemble des individus présents dans la cage reste réel…

 

73259_pla_trixie_holzlaufrad_hs_03_9

La roue pleine en bois 

Esthétique et naturelle (attention à vérifier que le bois ne soit pas toxique), la roue pleine en bois permet aux rongeurs de courir sans risque de blessure. Elle permet en outre aux souris de courir à plusieurs à l’intérieur.

Certaines roues en bois sont assez rigides et les souris ne parviennent pas à courir à l’intérieur à cause de leur petit poids. N’hésitez pas à vérifier le bon fonctionnement de la roue avant son acquisition.

Néanmoins, si ces roues peuvent être rongées et présenter ainsi un tout autre intérêt pour vos rongeurs, elles sont beaucoup plus difficiles à entretenir convenablement. Le bois va avoir tendance à retenir les odeurs d’urine et la durée de vie de la roue pourrait bien être considérablement réduite si vos souris prennent l’habitude de se servir de leur roue comme de toilettes ! Attention aussi aux risques d’échardes qui pourraient infliger des blessures plus ou moins sévères à vos souris !  

 

roue-happy-zolux.jpg

La roue pleine en plastique 

La roue pleine en plastique est souvent le choix idéal pour permettre aux souris de courir en toute sécurité dans leur cage, même à plusieurs si elles le souhaitent ! Facile d’entretien, elle peut être lavée à l’eau chaude et au produit à vaisselle avec une petite brosse, sans la moindre difficulté et aussi souvent que nécessaire.

De nouveau, certaines roues sont assez pénibles à faire tourner, testez leur efficacité au magasin !

 

disque-d-exercice-trixie

Le disque d’exercice, ou « soucoupe volante »

Plus récente sur le marché, il devient de plus en plus fréquent de trouver sur les étalages de nos animaleries, de drôles de roues en plastique en forme de soucoupe, sur un petit socle. L’animal est invité à grimper sur la soucoupe (ou « disque d’exercice ») et peut y courir sans risque de blessure.

Il faut savoir que tous les rongeurs ne comprennent pas le fonctionnement de la soucoupe, cette dernière semble en effet beaucoup moins instinctive que la roue classique.

Facile d’entretien, elle peut en revanche présenter un risque d’éjection plus ou moins important selon les individus. Certains petits rongeurs sont particulièrement adeptes des soucoupes et courent à vive allure à l’intérieur. Pris par leur vitesse, ils peuvent alors être éjectés de la soucoupe et se retrouver projetés dans la cage…

 

Quelle taille choisir ?

Il existe désormais des roues de toutes tailles, et c’est tant mieux ! En effet, il n’y a pas si longtemps, il était impossible de trouver autant de modèles en France et de nombreux rongeurs ne pouvaient guère découvrir les joies de la roue, faute de pouvoir trouver une roue adaptée à leur taille.

Afin de sélectionner votre roue, prenez le temps d’inspecter la place disponible pour la course de l’animal : son dos doit rester bien droit et ne surtout pas présenter de courbure (ne pas être arqué).

Pour la taille, on recommande des roues de 15 à 20 cm de diamètre, à choisir en fonction de la taille de la souris (il faut savoir que les souris show sont plus grandes que les souris fancy). 

 

Sur pied ou accrochée à la cage ?

À vous de choisir ! Une roue accrochée à la cage permettra le petit avantage d’un encombrement légèrement inférieur, mais méfiance… lorsque la roue est accrochée, la course de l’animal en son sein est souvent à l’origine d’un bruit assez désagréable, les vibrations se propageant dans l’ensemble de la cage. Si la cage de vos souris est à proximité de votre chambre à coucher, vous risquez vite de perdre patience…!

Les roues sur pied sont souvent moins bruyantes (quoique…!), une petite noisette de beurre permettant souvent de régler les dernières nuisances sonores. Elles peuvent aussi être retirées plus rapidement pour être entretenues régulièrement.

 

La boule de sortie : à éviter absolument !

Beaucoup moins populaires qu’il y a quelques années (où il était possible de trouver en animalerie toutes sortes de variantes comme des scooters ou autres folies incroyables…), les boules pour petits rongeurs et notamment les souris sont encore disponibles dans quelques commerces. Partant le plus souvent d’une bonne intention des propriétaires, ces accessoires s’avèrent en réalité souvent à l’origine d’un grand stress pour les animaux : prisonniers dans leur boule, totalement perdus dans un environnement inconnu, ils n’ont guère d’autres choix que d’avancer un peu n’importe où, allant jusqu’à se cogner dans les murs et les meubles. Ces boules ne présentent en aucun cas une sortie pour les rongeurs. Si certaines amateurs assurent que leur petit animal apprécie s’y rendre, gardons toujours à l’esprit que nos rongeurs et notamment les souris ont une vision du monde qui les entoure très différente de la notre. Ainsi, une véritable sortie ne peut être qu’en totale liberté, sous surveillance. Sur une table, un petit meuble ou sur un lit, il est aussi possible de construire une aire de jeux pour les souris. Elles pourront alors la rejoindre régulièrement, et y passer autant de temps que souhaité en toute sécurité !

 

Pour résumer

Afin d’offrir une roue adaptée à votre souris, conservez à l’esprit ces petites astuces

  • La roue doit être pleine afin d’être sécurisée
  • L’accès à la roue ne doit pas présenter de danger
  • La taille de la roue doit être adaptée à celle de l’animal (pas de danger à prendre une roue trop grande, mais le poids plume de la souris pourrait l’empêcher de la faire tourner !)
  • La roue doit être facile d’entretien

Par Audrey Pion