ESPÈCES/RACES

Pourquoi pas une duprasi ?

Dans la famille des gerbilles, il est une espèce qui est malheureusement trop peu connue et pourtant fascinante : Pachyuromys duprasi. Aussi appellée gerbille à queue grasse, ce petit rongeur originaire du Sahara est adorable et facile à maintenir. Son nom lui vient de sa longue queue de plusieurs centimètres, qui a la particularité d’être enflée. C’est en effet une réserve de graisse et d’eau qui s’y trouve, une adaptation à la rude vie dans le désert.

L’autre particularité de la “duprasi” est son incroyable docilité : elle est facile à attraper, et une fois dans la main, reste immobile. Ce petit rongeur nocturne a besoin d’un grand terrarium, garni d’une très épaisse couche de litière dans laquelle il pourra creuser un terrier. L’idéal est une litière type papier recyclé, facile à “creuser”. Il faut en mettre au moins 10 cm ! La duprasi sera très heureuse avec une grande roue pour hamsters (ou une “soucoupe volante”) et plein de tunnels et terriers artificiels.

banniere h zooplus

Côté nourriture, on trouve maintenant de très bons mélanges pour gerbilles, à supplémenter avec des petits insectes séchés. Pour ce qui est de la cohabitation, beaucoup d’éleveurs affirment que les femelles sont plus agressives et plus territoriales. Si vous maintenez un groupe, il font donc leur offrir beaucoup de place. Les mâles ensemble seraient moins agressifs, mais en cas de bagarre c’est souvent la queue qui se retrouve endommagée. Pour éviter les conflits, il vaut donc mieux choisir des individus qui se connaissent déjà ou issus de la même portée, et offrir de nombreuses cachettes.

Par Marie-Sophie Germain,
pour le Magazine 30 Millions d’Amis

Photo : Joel Sartore